Jean-Marc Daniel
Jean-Marc Daniel / Professeur émérite d’économie à ESCP Business School

Jean-Marc Daniel est né le 26 avril 1954 à Bordeaux
Il est diplômé de l’Ecole Polytechnique (1974/1977), de l’ENSAE (1977/1979) et de l’IEP Paris (1977/1979). Après ses études, il a rejoint l’administration comme administrateur de l’INSEE. Il a alterné des fonctions dans l’administration active (Insee, direction du budget, ministère des affaires étrangères), dans les cabinets ministériels (ministère de la Culture, ministère des affaires étrangères) et dans des fonctions d’économiste et d’enseignant. A l’heure actuelle, il est professeur émérite d’économie à ESCP Business School. Il est également chroniqueur éditorialiste au journal « Les Echos » et dans la matinale de la radio BFM business.


Principales publications :

« La valse folle de Jupiter » Editions de l’Archipel
« Huit leçons d’histoire économique », « l’Etat de connivence » et « Trois controverses de la pensée économique » chez Odile Jacob
« Le gâchis français » et « Impôts, histoire d’une folie française » chez Tallandier
« Histoire vivante de la pensée économique » chez Pearson

Programme
Nous sommes 50 ans après la disparition de l’or en tant que référence monétaire ultime et la mise en place au niveau international d’un système de change dit de « changes flottants ». Cette nouvelle donne a conduit à redéfinir le rôle des banques centrales. Normalement elles ont désormais trois objectifs qui sont ceux donnés à la Réserve fédérale américaine par la loi en 1978, à savoir :

Maintenir en moyenne une croissance des agrégats monétaires et de la quantité de crédit compatible avec le potentiel de croissance de la production, de manière à tendre vers les objectifs suivants : un taux d’emploi maximum ; des prix stables ; des taux d’intérêt à long terme peu élevés.

Résultat, les banques centrales se sont rendues omniprésentes, voyant leur bilan gonfler de façon spectaculaire. Ceux de la BNS et de la Banque du Japon ont même dépassé les 100% du revenu national. Est-ce durable, dangereux et si c’est le cas, comment corriger la situation ?